Choix de carrière des assistantes et assistants en soins et santé communautaire (ASSC)

Début
01.07.2010

Fin
31.03.2013

Votre contact

Chef-fe de projet

Collaborateurs/-trices

Partenaire
Staatssekretariat für Bildung, Forschung und Innovation (SBFI)
OdASanté

Descriptif de la recherche
Le projet « Parcours professionnel des assistantes et assistants en soins et santé communautaire » mené par l’Institut fédéral des hautes études en formation professionnelle (IFFP) et l’OdASanté examine, dans toute la Suisse, les intentions des ASSC relatives à leur carrière après l’obtention de leur CFC, puis les décisions prises à cet égard. Il fournit aux organisations cantonales et nationales du monde du travail, aux autorités politiques et administratives ainsi qu’aux responsables de la formation des renseignements à des fins de pilotage sur le passage du degré secondaire II au marché du travail ou au degré tertiaire dans le domaine de la santé. Ces données seront utiles pour planifier les formations et pour estimer l’effectif d’ASSC à disposition sur le marché du travail. Le projet s’inscrit dans le cadre du Masterplan « Formations aux professions des soins » du Secrétariat d’Etat à la formation, à la recherche et à l’innovation (SEFRI).
Méthode
Il s’agit d’une enquête longitudinale conduite dans toutes les régions du pays sur les décisions en matière de formation et de profession prises par les ASSC accomplissant l’apprentissage régulier en trois ans (et l’ayant achevé en 2011). Les données ont été recueillies auprès de 2089 apprenti e s de 24 cantons (sans JU et NE). Le premier questionnaire a été rempli lors de la troisième année d’apprentissage (2010/2011) dans les écoles professionnelles ou les cours interentreprises. La seconde enquête a été réalisée en été 2012, majoritairement en ligne, avec un taux de retour légèrement supérieur à 50 %. Les résultats des deux sondages ont été réunis au moyen d’identificateurs personnels et soumis à une analyse transversale et longitudinale.

Résultats
Un an après la fin de leur apprentissage, quatre ASSC sur cinq sont toujours dans le secteur sanitaire : la moitié occupe un poste d’ASSC et l’autre a entamé des études en santé dans une école supérieure (ES) ou une haute école spécialisée (HES). Seule une personne sur dix a quitté le domaine de la santé. Ces chiffres montrent que la proportion d’ASSC exerçant leur profession correspond à la planification nationale des besoins en matière de relève, mais que le nombre de transferts vers les ES et les HES est encore insuffisant. Les plans de carrière à l’horizon 2014 indiquent d’autres tendances : la part d’ASSC restant dans le métier à cette échéance pourrait s’abaisser à 30 % et celle des ASSC optant pour le degré tertiaire en santé dépasser 50 %. Le pourcentage de personnes s’orientant vers d’autres branches que la santé pourrait lui aussi augmenter. Quels facteurs influencent les choix de carrière ?
Parmi les personnes interrogées, celles qui entreprennent des études sont en priorité les ASSC qui avaient déjà cette intention au début de leur formation ou qui ont suivi celle-ci dans le secteur des soins aigus. Les expériences vécues au cours de cette période, en particulier un degré de satisfaction et des motivations extrinsèques supérieurs à la moyenne, accroissent de façon significative la probabilité de s’inscrire dans une ES ou une HES. Les obstacles à l’orientation vers le degré tertiaire sont avant tout une moyenne scolaire inférieure à 5,0 à l’examen final du CFC, la nécessité de renoncer à un salaire durant les études et le souhait de ne pas quitter un poste d’ASSC attrayant. A l’inverse, un degré de satisfaction supérieur à la moyenne par rapport à son travail et la fierté d’exercer l’activité d’ASSC influent favorablement sur le maintien dans le métier. Le niveau scolaire atteint, l’âge et le sexe ont également un effet significatif sur la décision : les titulaires d’un certificat secondaire de niveau supérieur ainsi que les personnes de moins de 21 ans choisissent beaucoup plus fréquemment le degré tertiaire, alors que les hommes sont surreprésentés dans les écoles de maturité professionnelle. On note en outre des différences régionales, car les études en soins infirmiers sont offertes en Suisse romande presque exclusivement au niveau HES tandis qu’elles sont proposées principalement au niveau ES en Suisse alémanique. C’est la raison pour laquelle le taux de maturités professionnelles enregistré en Suisse romande un an après l’obtention du CFC est nettement plus élevé (35 %) que dans les cantons germanophones (20 %). En revanche, la proportion de formations tertiaires en soins infirmiers un an après l’obtention du CFC est plus grande chez les Alémaniques (38 %) que chez les francophones (12 %).

Conclusion
Les deux sondages menés dans le cadre de l’étude sur le parcours professionnel des ASSC ont permis d’identifier des facteurs d’influence qui fournissent des pistes au niveau tant individuel qu’institutionnel. L’objectif consiste à gagner le plus possible de jeunes pour les deux degrés de formation en santé. Pour autant qu’un nombre suffisant de candidatures qualifiées soit disponible, un recrutement ciblé permettrait déjà d’infléchir le rapport entre le maintien dans le métier et le transfert vers le degré tertiaire après l’apprentissage. Le « marketing professionnel » ne doit pas tendre uniquement à inciter un grand nombre de personnes à devenir ASSC, mais aussi à les maintenir dans le secteur de la santé. L’établissement formateur peut jouer un rôle essentiel en la matière s’il offre une qualité de formation et d’accompagnement de nature à motiver les apprenti-e-s en leur montrant des perspectives professionnelles intéressantes. Il serait également important d’accompagner et de conseiller les ASSC au moment de leur entrée dans le monde du travail en vue de les soutenir dans leurs choix de carrière. Cet encadrement pourrait se faire par une collaboration étroite entre les établissements et les prestataires de formation. D’une manière générale, il serait utile d’assurer un monitorage systématique des voies empruntées par les ASSC une fois leur CFC en poche afin de pouvoir mettre en parallèle l’offre de relève avec les besoins évalués par la planification nationale.

Résumé 2013
Rapport 2013
Datenanhang 2013
Résumé 2012
Rapport 2012

Publications

Schweri, J. (2015). Pflegeausbildungen: Lohnerwartungen fliessen in Entscheidung ein. Panorama, 29(4), 23.

Schweri, J., & Hartog, J. (2015, June). Do Wage Expectations Influence the Decision to Enroll in Nursing College? (IZA Discussion Paper No. 9120). Retrieved from the Institute for the Study of Labor IZA website: http://ftp.iza.org/dp9120.pdf

Trede, I., & Schweri, J. (2014). Work values and intention to become a registered nurse among healthcare assistants. Nurse Education Today 34(6), 948-953.
Trede, I., & Schweri, J. (2013). Laufbahnentscheidungen von Fachfrauen und Fachmännern Gesundheit. Resultate der zweiten Befragung zu den Laufbahnentscheidungen. Zollikofen: Eidgenössisches Hochschulinstitut für Berufsbildung EHB.
Trede, I., & Kriesi, I. (2013). Berufliche Grundbildung. Fachleute Gesundheit in der Schweiz: Laufbahnziel oder Sprungbrett? BWP – Berufsbildung in Wissenschaft und Praxis, 42(4), 14-17.
Trede, I. (2012). Wo Lernende Fachleute Gesundheit ihre Zukunft sehen. Panorama, 26(2), 16.
Trede, I. & Schweri, J. (2012a). Laufbahnentscheidungen von Fachfrauen und Fachmännern Gesundheit. Resultate der ersten Befragung zu den Laufbahnabsichten. Zollikofen: Eidgenössisches Hochschulinstitut für Berufsbildung EHB.
Trede, I. & Schweri, J. (2012b). Laufbahnentscheidungen von Fachfrauen und Fachmännern Gesundheit. Resultate der ersten Befragung zu den Laufbahnabsichten. Management Summary. Zollikofen: Eidgenössisches Hochschulinstitut für Berufsbildung EHB.
Trede, I. & Schweri, J. (2012c). Parcours professionnel des assistantes et assistants en soins et santé communautaire à l’issue de leur formation. Résultats de la première enquête sur les intentions des ASSC en termes de parcours professionnel. Zollikofen: Institut fédéral des hautes études en formation professionnelle IFFP
Trede, I. & Schweri, J. (2012d). Parcours professionnel des assistantes et assistants en soins et santé communautaire à l’issue de leur formation. Résumé. Zollikofen: Institut fédéral des hautes études en formation professionnelle IFFP
Trede, I. & Schweri, J. (2012e). Scelte di carriera di operatrici e operatori sociosanitari. Risultati della prima inchiesta relativa ai progetti di carriera. Management Summary. Zollikofen: Istituto Universitario Federale per la Formazione Professionale IUFFP.
Trede, I. (2010). FaGe - und dann? Krankenpflege 10/2010, 29-29.